Don't want to miss the next post?

  • Stefanie Valbon

« J’ai un message pour vous » : Introduction sur les vaccins ARN

Traduit par: Dr. Marilaine Fournier


Click here for the English version


Je suis pratiquement certaine que vous avez reçu un message aujourd’hui. Peut-être un courriel, un texto ou n’importe quel message sur un de vos comptes de réseaux sociaux. Nous sommes tous bombardés par des messages à tous les jours, nous disant de faire ceci ou cela. Ce qui est amusant… c’est que ce n’est pas différent de ce qui se passe à l’intérieur de nos cellules. Nos cellules reçoivent des messages tout le temps. Ces messages sont transformés en « actions » qui ensemble permettent à nos cellules de s’adapter à différentes situations. C’est là que l’ARNm entre en ligne de compte!

Il faut que j’admette qu’il m’a fallu un long moment avant d’avoir le courage d’écrire et de publier cet article. Malgré le fait que j’ai reçu plusieurs messages personnels me demandant de traiter de ce sujet, je savais simplement qu’il y a beaucoup de scientifiques plus qualifiés que moi dans le domaine. Le blogue ImmunoThoughts est un espace personnel qui me permet de grandir et si je n’essaie pas, ce sera impossible. Je ferai donc de mon mieux dans cet article pour vous expliquer ce que sont les ARNm et leur rôle dans les vaccins. J’espère que vous apprécierai!



Créé avec BioRender


Une pièce dans une pièce


Avant de parler des ARNm, commençons par le commencement. Tel que mentionné dans des articles publiés précédemment, notre corps est fait de cellules, et pour rendre le tout simple, divisons nos cellules en deux compartiments. Premièrement, nous avons le noyau dans lequel nous retrouvons notre ADN. Ce compartiment est entouré d’une membrane qui protège notre précieux matériel génétique du reste des composantes de nos cellules.


Deuxièmement, nous avons « le reste ». Ce compartiment est appelé le cytoplasme (comme toujours, ne vous attardez pas aux mots difficiles, focussez sur le concept). Dans cette vision simplifiée, tout ce qui n’est pas dans le noyau se retrouve dans le cytoplasme. Ce compartiment est aussi entouré par une membrane qui donnera la forme à notre cellule. Facile non?


Je ne sais pas pour vous, mais il y a quelques… en fait… il y a beaucoup de chose en science qui me fascinent au plus haut point. Notre ADN est l’une d’elles.


Un simple livre avec toutes les recettes


Pensez à ceci. Chacune des cellules de notre corps contient le même matériel génétique (ADN). Vous pouvez le considérez comme un livre, contenant toutes les recettes possibles pour fabriquer les différentes protéines de votre corps.


Il est facile pour nous d’imaginer comment les cellules de notre cœur sont différentes des cellules de nos poumons. Elles doivent toutes effectuer différentes tâches, mais ont techniquement le même « livre d’informations » (qui est protégé à l’intérieur du noyau).


Comment Stefanie? Et bien, je me suis posé la même question quand j’ai commencé à réfléchir à tout ça. L’une des raisons pour laquelle nos cellules peuvent être si différentes en possédant le même ADN est parce que chacune d’entre elles ne fera que quelques protéines.


C’est ici que les « deux compartiments » de nos cellules deviennent essentiels. Prétendons pour une seconde que vous avez dans votre maison un livre de recettes collé dans la chambre à coucher. Le livre ne sortira pas de la chambre peu importe à quel point vous essayez. Donc, pour préparer un repas, vous devez écrire la recette sur un post-it et l’apporter à la cuisine, où vous aurez tous les ingrédients et les équipements nécessaires pour faire le délicieux repas (qui dans mon cas, contiendrait idéalement du chocolat).


Un processus similaire a lieu dans nos cellules… Le livre de toutes les recettes (l’ADN) est collé dans un compartiment (le noyau), et pour que nos cellules soient capables de faire une recette (une protéine), elle doit écrire l’information sur un petit post-it (un ARNm) qui peu ensuite voyager dans la cuisine (le cytoplasme) où sont présents tous les ingrédients et la machinerie nécessaires pour réaliser la recette!


L’ARNm (abréviation pour ARN messager) est ainsi la molécule qui a la capacité d’envoyer l’information du noyau jusqu’au cytoplasme pour fabriquer nos protéines.


Vaccins à ARNm


C’est ici que le moment Eureka arrive. Les scientifiques ont été vraiment astucieux et ont utilisé cette « technologie naturelle » pour développer des vaccins. Même si je vais faire un article expliquant ce concept un peu plus en détails, en voici un aperçu.


Un vaccin à ARNm contient un message qui permet à nos cellules de produire une petite portion d’une protéine présente sur le virus SARS-CoV-2. Une fois que l’on reçoit le vaccin, l’ARNm entre à l’intérieur de nos cellules (dans le cytoplasme) et l’information sera utilisée pour fabriquer cette petite protéine virale.


Comme vous le savez, notre système immunitaire est vraiment bon pour différencier les protéines naturelles vs étrangères. Cette petite protéine virale étrangère sera donc utilisée pour « apprendre » à notre système immunitaire à reconnaître le virus SARS-CoV-2. Notre système immunitaire utilise cette information pour se préparer et mieux combattre le virus si on devient infecté dans le futur! N’est-ce pas fantastique?


Points essentiels à garder à l’esprit


En parlant à mes amis, j’ai compilé quelques questions auxquelles on peut facilement répondre maintenant que vous en savez un peu plus sur la fonction et la location des ARNm.


Premièrement, les ARNm sont très instables. Ceci veut dire que l’information permettant de fabriquer la protéine du virus ne restera pas dans nos cellules longtemps. C’est idéal! Nos cellules fabriqueront quelques protéines, assez pour « entraîner » notre système immunitaire, et ce sera fini. Vous ne fabriquerez pas cette protéine pour toujours, parce que l’ARNm se dégradera très rapidement.


Deuxièmement, nous avons dans notre corps les outils pour faire de l’ARNm à partir de l’ADN. Par contre, nous n’avons PAS la machinerie pour fabriquer de l’ADN à partir d’ARNm. Cala signifie que l’ARNm que vous allez recevoir ne changera PAS votre ADN! Vous pouvez aussi pensez à la localisation. L’ADN va rester dans le noyau et l’ARNm que vous recevrez restera dans le cytoplasme! Ainsi, vous n’avez pas à vous inquiéter du vaccin changeant votre matériel génétique.


Finalement, le vaccin à ARNm ne peut pas vous infecter avec le SARS-SoV-2. Pourquoi? Et bien, le vaccin à ARNm contient seulement le message pour fabriquer une portion de la protéine présente dans le virus. Le virus SARS-CoV-2 (comme tous les autres virus) possède plusieurs protéines différentes. C’est comme dire qu’un petit post-it avec une recette vous permettrait de faire plusieurs recettes différentes. Non, cela n’arrivera pas.


En bref, voici seulement quelques raisons pour lesquelles explorer cette « technologie naturelle » est si brillant! Je suis très chanceuse d’avoir déjà reçu ma première dose de vaccin ARNm et j’espère que votre tour viendra très bientôt.


À la prochaine,

Stefanie Valbon

110 views

More Posts

Latest Posts

ImmunoThoughts 

by Stefanie Valbon

  • Twitter